L'observatoire de biodiversité

Nous vivons dans une période de changements accélérés du climat et de la biodiversité. On voudrait apporter notre petite goutte dans la préservation des espèces et pour cela, nous souhaitons créer un observatoire de biodiversité à bord de notre bateau.

 

                                                                                                 La P’tite Goutte Exploratrice

Récolte de données scientifiques

1. OBSERVATION DE CÉTACÉS ET ENREGISTREMENT ACOUSTIQUE
Lors de nos navigations nous allons réaliser des observations de cétacés des populations méditerranéennes, de l’Atlantique Nord ainsi que du passage du Nord-Ouest (ces dernières particulièrement vulnérables). Nous allons utiliser un protocole standardisé, permettant l’utilisation des données pour l’analyse scientifique. Par ailleurs, un hydrophone nous permettra d’enregistrer les sons émis par les mammifères marins. Ces outils font partie du programme Ketos, crée par l’association Astrolabe Expeditions, chargée de transmettre les données aux scientifiques.

A quoi serviront les données recoltées ? D’après Astrolabe Expeditions… 

  • Étudier l’aire de répartition, les densités relatives et les mouvements saisonniers de différentes espèces de cétacés
  • Améliorer les connaissances sur la communication des cétacés
  • Participer au développement des catalogues d’identifications des différents observatoires de mammifères marins
  • Diffuser un protocole d’observation validé scientifiquement
  • Impliquer les citoyens dans une démarche scientifique
  • Sensibiliser le public à la sauvegarde des cétacés
  1. MESURES DE TEMPERATURE ET SALINITÉ EN SURFACE

Avec notre voilier Manó nous allons parcourir différents océans et latitudes, nous permettant de mesurer des variables physiques en temps réel et en continu, sur une grande étendue et à des endroits peu fréquentés. Pour cela, nous allons utiliser un boîtier de mesure proposé par Astrolabe Expeditions qui est composé d’une sonde de température, une sonde de salinité, un GPS et un boîtier de communication. La finalité de ses mesures est d’augmenter la résolution spatiale et temporelle des mesures réalisées aujourd’hui par des navires océanographiques et des stations fixes. Ces données seront transmises aux laboratoires d’océanographie physique de l’Ifremer, dans le cadre du programme SensOcean.

  1. COMPTAGE D’OISEAUX CÔTIERS ET PÉLAGIQUES

Les oiseaux marins vont nous accompagner tout le long de nos traversées. Les identifier et les comptabiliser est d’une part, un défi, car les oiseaux pélagiques (vivant en haute mer) présentent un plumage souvent sombre et variant peu entre des espèces éloignées. D’autre part, la possibilité de prendre le temps d’observer leur mode de vie ainsi que leurs adaptations à la vie en haute mer, attire énormément notre esprit naturaliste et scientifique. Par ailleurs, nous allons répertorier des espèces présentes dans des endroits peu fréquentés (notamment l’archipel Arctique). Nous allons effectuer des observations de façon systématique lors de nos navigations et nous allons utiliser des protocoles d’observation de la plateforme eBird, sur laquelle nos données seront transmises. Cette plateforme récolte des données standardisées d’observation d’oiseaux au niveau international qui sont utilisées pour la recherche et la surveillance des populations, la planification de la conservation et la mise à disposition d’information pour l’élaboration de lois et politiques.